Test du Lomo LC-Wide

Le LC-Wide est la nouvelle version de l’appareil à l’origine de la lomographie, le LOMO LC-A. A tout égard, c’est une amélioration des autres modèles qui nous a conduit jusqu’ici (l’appareil se trouve avoir le même corps que le LC-A et son prédécesseur le LC-A+). Toutefois, comme son nom l’indique, il y a bien plus dans cet appareil que la dernière génération de LOMO.

La caractéristique principale du LC-Wide est, bien entendu, sa lentille super grand angle 17mm f4.5 MINIGON1. Elle permet à son utilisateur de plonger directement dans les décors qu’il photographie, et de se rapprocher de ses sujets, tout en produisant ces mêmes images : couleurs vibrantes, saturation profonde et vignettage et vignettage identiqueà l’optique MINITAR 1 de ses prédécesseurs.

Mais l’optique n’est pas la seule chose qui distingue ce modèle des autres LC-A.

Un aperçu rapide sur la base de l’appareil dévoile un petit commutateur en dessous du curseur (MX) d’expositions multiples, qui permet à l’utilisateur de shooter des images aux formats plein/carré (FF/S) ou demi format (HF) sur la pellicule.

La capacité de shooter du demi format t’accorde non seulement la possibilité de doubler la quantité de photos sur une pellicule (qui est un avantage massif en soi), mais aussi d’accéder à une distance focale comparable à la lentille 32mm du LC-A. Deux focales différentes en un seul LOMO! C’est énorme.

Les volets de la lentille sur ce modèle s’ouvrent horizontalement et ont la double fonction de protéger la lentille lorsqu’ils sont fermé et de cadrer les différents formats plein et demi lors de leur ouverture.

Quoi d’autre ? Faire la mise au point avec ce LOMO est la chose la plus simple au monde, avec seulement deux positions de réglage: 0.4-0.9m pour les plans rapprochés et 0.9-infini pour tout le reste. Ce qui implique moins de magouille avec les réglages et plus de capture de moments décisifs pour le lomographe.

Finalement, ce modèle présente une petite bosse des deux cotés de l’assemblage lentille/viseur avec une touche de rouge classique pour faire bonne mesure.

Lomo LC-Wide – Caractéristiques importantes:

- Optique ultra grand angle 17mm f4.5 MINIGON1
- Option de conversion de demi format (approximativement) de la lentille originale 32mm
- Option de format carré
- ISO 100-1600
- Exposition automatique
- Interrupteur (MX) pour expositions multiples
- 2 Distance de réglage de mise au point (0.4-0.9m & 0.9m-infini)
- Port hot-shoe pour flash
- Pas de vis pour cable déclencheur sur le bouton de déclenchement

Lors de l’utilisation du Lomo LC-Wide, veiller à…

il y a deux lumières rouges dans le viseur, qui devraient s’allumer lors que tu appuis à moitié sur le déclencheur, une qui s’éteindra lorsque tu appuis a fond pour déclencheur l’obturateur. L’idée derrière tout ça, c’est que tant qu’elles s’allument, les piles fonctionnent. En revanche, d’après mon expérience, les piles peuvent avoir suffisamment de vie pour allumer ses deux lumières mais pas assez pour ouvrir l’obturateur – j’ai appris ça après quelques pellicules vierges et de bons tirages de cheveux…

Un meilleur indicateur de piles mortes est le son que fait l’obturateur. Un simple petit ‘clunk’ à la place du double ‘click’ normal de l’obturateur qui s’ouvre et se referme.

A part de la fonction des piles, fais bien attention de ne pas faire avancer ton film trop rapidement et vérifier que la molette de rembobinage tourne lorsque tu fais avancer le film. Si elle ne tourne pas, il y a de fortes chances que tu aies déchiré les perforations. Tu devras prendre ton appareil dans une pièce très très sombre et délicatement ouvrir le dos pour faire avancer la pellicule pour que les prochaines perforations prennent.

Aussi, assures toi de vérifier ton réglage de mise au point, vu que tout est automatique sur cet appareil, il est très facile d’oublier de régler sa netteté.

Finalement, à cause de l’ultra grand angle de la optique, il se peut que le bout de tes doigts apparaissent sur tes photos si tu ne fais pas attention à la manière dont tu tiens l’appareil.

Notes de terrain

J’ai utilisé le LC-Wide avec de nombreuses pellicules et dans nombreuses conditions, et j’ai obtenu les meilleurs résultats avec la pellicule Lomography 100asa Fine Color qui produit les couleurs les plus saturées et vibrantes avec un bel effet de vignettage.

En plus, d’adhérer de manière générale au 10 Règles d'Or, il s’avère efficace de garder la 5ème règle en tête et de te rapprocher de tes sujets au plus possible pour qu’ils remplissent au maximum ton cadre. Avec sa petite taille, c’est donc super facile à faire dans toutes situations sociales et amicales, comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus où ma femme se met à l’aise avec un serpent relativement large et plutôt joyeux.

Conclusion

Le LC-Wide est la nouvelle édition de ces appareils classiques que l’on aime tous, mais avec une optique incroyablement grand angle, des réglages encore plus simples, pour une souplesse d’utilisation que tout enthousiaste argentique saura apprécier !

written by adam_huggins on 2011-05-25 #gear #review #lomography #lc-w-test #appareil #testeur
translated by mikahsupageek

More Interesting Articles