Amoureux du LC-Wide : J. Adam Huggins

Pour J. Adam Huggins, la passion pour l’argentique court dans la famille. Jetez un oeil à ses photos prises au LC-Wide et lisez son histoire à propos de ses moments lomographiques les plus intéressants !

Alias: Adam
Age: 29
*Ville et pays : * différents endroits sur le globe, en fonction de la saison…

Bio:

A l’age de 18 ans, Adam s’est pris en charge en enchaînant les différents boulots (plonge et ouvrier dans une usine de tofu) avant de découvrir que les gens appréciaient vraiment ses photos. Il décida alors de partir et de prendre le monde en photo. Une couverture du New York Times, une installation au FABRICA, centre créatif de Benetton, des expositions artistiques au Centre Pompidou de Paris, une mention aux Human Rights Press et une associaition à TED ont suivi ce choix. Il vit aujourd’hui une vie de bohême avec sa femme (qui est aussi son associée créative), produisant des films et des projets transmedia, dans l’attente de leur premier enfant en Mai.

Qu’est ce que tu préfères dans ton LC-Wide?

Disposer d’une optique aussi grand angle sur un si petit appareil permet vraiment de plonger dans les scènes que l’on capture, j’aime comparer ça au fait de partager une valse avec son sujet (ce qui arrive au sens propre, de temps en temps). Il y a aussi sa capacité à shooter au format carré et au demi format, qui le rend encore plus pratique et en fait une vraie source d’inspiration pour vos images.

Décris le LC-Wide en 5 mots :

Le meilleur appareil que j’ai !

Quelle est la plus bizarre, la plus drôle, ou la plus incroyable des expériences qui te soit arrivée en rapport avec Lomography ?

Mon beau père a grandi en URSS (il vit aujourd’hui en Israel) et a été étonné de voir ce LOMO LC-Wide, étant donné que le LC-A original, russe, était l’appareil de son enfance. En bon est-européen qu’il est, il n’a pas arrêté de se moquer de moi et de cette “boite à savon électronique”. Ensuite, il m’a emmené faire un tour sur des parties reculées de la terre sacrée, m’ouvrant ainsi de nouveaux horizons à capturer avec mon LC-Wide. Un jour, aux aurores, nous avons exploré les rives de la Mer Morte et grimpé sur ce qui semblait être une décharge abandonnée. Et au milieu de tout ça trônait un bateau tout rouillé, dans l’eau de la mer. C’était beau et étrange à la fois, et le tout a été rendu encore plus surprenant avec l’apparition soudaine d’un énorme Rotweiler, retenu de justesse par le propriétaire des lieux qui nous a fait comprendre qu’il fallait sortir d’ici. Sur notre droite, tout un champ de gouffres, et sur notre gauche, des usines de récolte de sel aux airs de science fiction… J’ai visité la petite usine de metalurgie de mon beau-père , ou j’ai pu saisir les visages marqués de nombreux personnages – principalement des russes et des arabes travaillant sur de vieilles mais jolies machines. La Terre sacrée contenait bien son lot de surprises. Jérusalem la nuit, Bethlehem le jour de Noël, des casernes militaires abandonnées dans les hauteurs de Golas. Ma plus grande satisfaction reste tout de même le moment ou mon beau père a vu les photos prises avec cette “boite à savon”. La blague ne tenait plus, il était vraiment impressionné.

Ton conseil aux futurs possesseurs du LC-Wide ?

Son optique est tellement grand angle que le bout de votre doigt peut facilement se retrouver sur vos photos si vous ne tenez pas l’appareil comme il faut. Sinon, faites tout pour vous rapprocher de votre sujet. Ne soyez pas timides !

Revenir aux amoureux du LC-WIde

Cliquez ici pour voir la galerie d'Adam

written by shhquiet on 2011-05-23 #lifestyle #35mm #profile #wide-angled #lomo-lc-wide
translated by fredericdith

More Interesting Articles