Réduire ses coûts de développement

4

Quand j’ai commencé à prendre des photos avec mon premier Lomo, le Diana F+, il y a un an, je n’avais pas tout d’abord réalisé combien les pellicules en format moyen pouvaient être chères à acheter et à développer. C’est pourquoi j’ai fait une longue année d’apprentissage Lomographique en vue de réduire mes coûts de développement.

Ceci est une planche contact

Quand j’ai commencé à prendre des photos avec mon premier Lomo, le Diana F+, il y a un an, je n’avais pas tout d’abord réalisé combien les pellicules en format moyen pouvaient être chères à acheter et à développer. J’envoyais toujours mes pellicules au labo photo du supermarché avec des coeurs et des fleurs sur l’enveloppe et un petit mot disant: “Je sais que normalement vous ne développez pas les pellicules en format moyen, mais seulement celles en 35mm, mais peut-être pourriez-vous faire une exception pour moi?” :) .

Les labos professionnels, toutefois, n’avaient aucun problème avec le fait de développer mes pellicules moyen format, mais ils demandaient un tarif assez élevé pour le faire.

Donc, après y avoir bien réfléchi, j’ai acheté le dos 35mm, qui devait rendre les choses plus faciles, étant donné qu’il vous permet d’utiliser de la pellicule 35mm au lieu du moyen format. La pellicule 35mm est moins chère, et vous pouvez prendre plus de photos avec, donc c’est vraiment pas mal. Cependant, les coûts de développement restent assez élevés: le labo photo pratique des tarifs plus élevés quant il s’agit de développer des photos panoramiques ou en plein négatif ;) .

Pendant un moment, j’ai contourné ces coûts de développement élevés en demandant au labo photo de ne me faire qu’une planche contact (avec les photos en miniature) sur une feuille; Je les scannais ensuite avec une résolution élevée pour obtenir des photos Lomo de taille normale sur mon ordinateur.

Voici l’une de ces photos scannées à partir d’une planche contact.

Mais plus je prenais de photos, spécialement en plein négatif, plus je réalisais que la solution à mon problème de coût de développement, à la fois plus facile et moins chère, était d’acheter un scanner à négatifs. J’ai acheté le Epson V330Photo – qui a un très bon rapport qualité-prix.
Les problèmes ont cependant continué – il y avait un masque d’inclus, mais celui-ci était trop petit pour les pellicules 35mm en plein négatif. Bonjour, masque Digitaliza 35mm de Lomography!

Un négatif avec perforations scanné avec le masque qui était inclus
Et un négatif avec perforations scanné “correctement” avec le Digitaliza

Donc, à la fin de la journée, après une année Lomographique entière, tous les problèmes de développement que j’avais ont aujourd’hui disparu:
- les pellicules 35mm les moins chères que vous pouvez trouver au supermarché coûtent 2 euros; le développement seul, en fonction de s’il s’agit d’une pellicule couleur ou noir et blanc, 2 à 4 euros. Cela veut dire que je n’ai plus à dépenser beaucoup d’argent pour acheter mes pellicules et les faire développer.
- acheter un scanner à négatifs m’a permis de demander au labo de ne faire que le développement des négatifs, donc ils ne peuvent plus appliquer des tarifs plus élevés pour les photos en panoramique ou les sprockets.
- et le masque Digitaliza 35mm me permet de scanner mes sprockets, youhou!

Les problèmes avec lesquels je me débats toujours, cependant, sont:
- j’ai de plus en plus de négatifs et je n’ai toujours pas trouver un bon moyen de les stocker
- il y a beaucoup de poussière sur la vitre du scanner, ce qui veut dire que mes photos ont de temps en temps des marches blanches si je ne prends pas le temps de nettoyer soigneusement à la fois les négatifs et la vitre du scanner.

- mon scanner ne peut pas scanner les moyens formats, et j’aimerais pouvoir utiliser le Diana F+ normal (sans le dos 35mm) de temps en temps

Mais je suis sûre que je résoudrai ces problèmes-là aussi – et peut-être pourriez vous m’y aider en écrivant un autre truc? ;)

written by erdnusskeks on 2011-05-17 #gear #tutorials #tipster #scanner #developpement #truc #pellicule #pas-cher
translated by kamilou

Kickstarter

Bringing an iconic aesthetic to square format instant photography, the Diana Instant Square fills frames with strong, saturated colors and rich, moody vignetting. Built to let your inspiration run wild, our latest innovation features a Multiple Exposure Mode, a Bulb Mode for long exposures, a hot shoe adapter and so much more! It’s even compatible with all of the lenses created for the Diana F+ so that you can shake up your perspective anytime, anywhere. No two shots will ever be the same. Back us on Kickstarter now!

4 Comments

  1. caronicolas
    caronicolas ·

    Ton récit est très drôle étant exactement dans la même situation, j'ai acheter le même scanner la semaine dernière, je fais du 120 et du 35 (car diana + sprocket + spinner 360) avec le digitaliza 120, tu peux récupérer des images, qui seront un peu coupé je te l'accorde mais c'est mieux que rien!
    Cela fait un an aussi que je cherchait une solution, il subsiste tout de même un problème, c'est une vrai galère de scanner droit... Si tu as une solution a ce sujet, je suis preneur! Pour la poussière, tu peux la retirer très simplement avec photoshop et même peut être directement avec le epson scan selon la taille de la photo.

  2. cen
    cen ·

    Coucou.
    Pour ton problème de stockage, je sais que chez certain photographe ou bien sur internet tu peut trouver des sortes de pochette transparente, spéciale négatifs 35mm et moyen format. :) Du coup tu range dans des classeurs et Hop' plus de problème ;)
    Bonne continuation à toi.

  3. gavroche
    gavroche ·

    J'ai également le V330 pour scanner mes négatifs. N'utilisant pas de plein négatif, le masque fourni avec le scanner me convient très bien. En revanche, j'aimerais pouvoir le faire avec mes pellicules en 120 (sans les couper au scan)... Auriez-vous une solution à me suggérer? Merci. ;)

  4. in_my_dreams
    in_my_dreams ·

    Salut tous, je suis nouvelle par ici. Je viens de finir ma deuxième pellicule avec mon tout nouveau "La sardina". Et je me demande si j'investi directement dans un scan, après avoir fait quelques labo photo qui me demande entre 25 et 30€ pour développer une pellicule 36 poses. Ce que je trouve énoooorme ! Enfin bref, c'est peut-être débile comme question, mais une fois vos photos numérisées, comment les imprimez-vous ? Imprimante photo perso ? Quel modèle ? Via un site de développement par internet ? Pour être brève, comment obtenir mes photos en versions papier à moindre coût après avoir scanné ?

    Merci pour vos réponses.

More Interesting Articles