Quand l'Expérience Est Esthétiquement Ratée (Attendez Vous à l'Inattendu)

Que se passe-t-il quand une expérience tourne mal? C’est la fin du monde? Essayez encore! Attendez-vous à l’inattendu!

C’est toujours assez drôle de tester les limites de sa créativité en faisant des expériences sur différents aspects du processus photographique. Il peut s’agir de la préparation du film, de l’utilisation de masques et de filtres, ou de la manière dont le négatif est développé. A chaque fois, les expériences en photo argentique donnent des résultats gagnant-gagnant. Si ça marche comme vous l’aviez espéré, tant mieux pour vous; si c’est nul, au moins vous saurez ce qu’il ne faut pas faire. Cependant, la plupart du temps, l’image finale semble être plus que ce à quoi vous vous étiez préparé. Les expériences sont faites d’échecs et de réussites; quel que soit le soin que vous apportez a leur préparation, vos suppositions initiales peuvent venir masquer votre vision de l’avenir photographique. Alors si vous pensez que vous avez tout compris, essayez encore; attendez-vous à l’inattendu.

L’un de mes appareils photos préférés est le Lomography Supersampler, Il y a quelque chose dans les quatre cadres verticaux qui m’hypnotise. De nombreuses fois, j’ai joué avec des idées et des trucs que j’avais envie de faire avec. L’un de ceux là est le concept de l’image en damier. En théorie, la technique est assez simple. C’est une technique de double exposition faite en rechargeant une pellicule qui a déjà été exposée, avec en plus l’utilisation d’un masque à damiers.

Pour cela, j’ai juste eu à suivre ces quelques étapes:
1. Découpez une pièce d’acétate, de la taille de votre cadre de 135
2. En utilisant un marqueur indélébile, dessinez sur l’acétate un motif à damiers en noircissant alternativement la partie inférieure et la partie supérieure de chacun des quatre cadres verticaux.
3. Scotchez le masque sur le cadre du Supersampler
4. Chargez la pellicule et prenez des photos.
5. Une fois que la pellicule est finie, rembobinez et sortez-la de l’appareil.
6. Inversez le masque à damiers
7. Rechargez la pellicule et reprenez des photos.
8. Rembobinez, sortez la pellicule et développez-la.

Les étapes que j’ai suivies semblent relativement raisonnables; cependant, j’ai loupé un aspect critique du processus. Quand j’ai fait cette expérience, je n’avais absolument aucune idée sur la manière d’aligner les cadres pour la double exposition. J’ai tout simplement pensé que le premier cadre devait tomber à peu près au même endroit à chaque fois. je ne savais pas qu’il fallait marquer les deux premiers cadres comme référence lorsque l’on charge la pellicule pour la deuxième fois.

Malgré ce qui est arrivé, j’ai eu de la chance car les résultats n’étaient pas mal du tout. Ce n’étaient pas les damiers que j’avais prévus, mais ils étaient au moins aussi séduisants! Une explosion de couleurs au hasard!

J’encourage chacun à faire des expériences! Découvrez! Inventez! Modifiez! N’ayez pas peur de sortir des sentiers battus. Tracez le votre. Et même si vous vous perdez en chemin, il se peut que vous trébuchiez sur une pépite inattendue!

written by renenob on 2011-05-08 #gear #tutorials #analogue #experience #tipster #lomography #supersampler #modification-d-appareil #appareil-photo #argentique #damiers #motifs
translated by kamilou

More Interesting Articles