Test du LomoKino : présentation du LomoKino

Une caméra qui enregistre des scènes entières : couleur, mouvement, et mise en scène ! En tournant simplement une manivelle, et en regardant à travers le viseur, vous pouvez créer votre propre film. Un film en argentique. Qui a pensé que Lomography irait aussi loin ? Pas moi, mais bon… Ils nous ont de nouveau surpris avec le LomoKino !

Photo by nadinadu

Lorsque j’ai entendu que le nouveau produit était un appareil argentique, j’ai été perplexe. D’un côté, j’étais très impatiente : c’était une toute nouvelle aventure qui se présentait à moi ! Mais encore une fois, j’avais des doutes. La première chose à laquelle j’ai pensé, c’était ce à quoi pouvait ressembler ce LomoKino, et ce qu’il était possible de faire avec. Il se trouve que la réponse était très simple. Comme auparavant, la pellicule offre beaucoup d’options. Comme le stop motion, par exemple. Ce que le LomoKino permet de faire facilement !

Après avoir eu la réponse à ces deux questions, d’autres me sont venues à l’esprit. Même si le LomoKino permet de prendre “beaucoup de photos à la suite”, le concept est entièrement différent. Vous ne capturez pas une seule belle image. Vous le faites plusieurs fois. L’autre question qui m’est venue plus tard est : qu’est ce que je vais filmer ? Est ce que je devrais penser à un scénario, ou devrais-je simplement shooter autour de moi ? C’est beaucoup plus simple avec la photo. Vous pouvez prendre en photo tout ce que vous voulez, tout ce qui attire votre oeil. Vous pensez peut-être que je devrais faire la même chose avec le LomoKino ? Ce n’est pas aussi facile Vous ne voulez pas ennuyer l’audience, il faut que votre film soit intriguant, excitant, et surtout, beau.

Mes films

Mon premier film est un peu confus. Tout d’abord, j’ai commencé par gaspiller la moitié d’une pellicule car je n’arrêtais pas de vérifier si la pellicule était bien en place ! Mes images ont commencé à se superposer et tout était un peu confus ! Cependant, l’une des bonnes choses avec le LomoKino , c’est que même si votre film est raté, toutes les photos de ce film ne le sont peut-être pas. J’aimais beaucoup les couleurs sur cette pellicule, et même si les photos semblent étranges, je les aime vraiment !

Photos by nadinadu

Mon deuxième film est un simple film en noir et blanc. Pour celui ci, j’avais pensé à une petite histoire. Ce serait un peu long à expliquer. Cependant, je n’ai pas réussi à raconter cette histoire. Nous avons filmé une première moitié dans une zone un peu ombragée, et cela était malheureusement trop sombre. S’il y a une chose que j’ai apprise, c’est de toujours utiliser le LomoKino à la lumière du jour, au soleil ! C’est comme ça que vous obtiendrez les meilleurs résultats ! Au final, j’aime tout de même beaucoup mon idée, et je la terminerai peut-être un jour. Ce deuxième film est inspiré des “films noirs”. Je ne sais pas si l’étiquette “film noir” est tout à fait correcte, mais si je vous racontais toute l’histoire, vous comprendriez peut-être. Les films noirs correspondent à une époque ou tous les films étaient en noir et blanc, assez sombres, et sur des thèmes dépressifs. C’est ce qui m’a inspiré pour mon deuxième film.

Mon troisième film a été le bon ! “Jamais deux sans trois”, n’est ce pas ? Cette fois-ci, j’ai essayé d’être plus créative, en commençant par réfléchir à ce qui rendait une photo créative, ou intéressante. J’ai tout de suite pensé aux superpositions. Elles rendent souvent une photo tout de suite plus intéressante. Cependant, je ne voulais pas “juste” faire des superpositions. Puis ça m’est revenu : un truc que je fais souvent. Si vous prenez une photo face au soleil, et si vous la superposez avec une texture, vous créez un effet de masque assez sympa ! Et si ça marche avec des photos, pourquoi ça ne marcherait pas avec des vidéos ? Créer des superpositions avec le LomoKino est vraiment simple. Tout ce que vous avez à faire est de charger la pellicule dans la bobine, un peu plus fort et serré que d’habitude. De cette manière, lorsque vous rembobinerez la pellicule, elle sera bloquée à la fin de la cartouche. Cela vous évitera de devoir sortir la pellicule d’une autre manière. Et vous reshootez ! C’est tout ! C’est très simple ! J’avais un peu peur d’avoir surexposé ma pellicule car j’avais utilisé une pellicule très sensible, que j’ai exposée deux fois ! J’ai même ouvert le capot du LomoKino par mégarde, une fois ! Mais cela à fonctionné, à mon plus grand soulagement. On ne peut pas dire au premier abord que c’est des superpositions, car le soleil arrivait parfois de tous les sens et exposait la pellicule.

En deux mots, le LomoKino est génial. Il booste votre créativité et vous fait réfléchir à ce que vous voulez filmer, comment vous voulez le filmer, etc. Et c’est assez marrant de se prendre pour un réalisateur. Cependant, le LomoKino n’est pas l’appareil le plus simple d’accès, mais qui n’aime pas le challenge ?

J’espère que vous avez aimé lire mon test. J’aimerais remercier Lomography de m’avoir laissé tester le LomoKino ! Je suis très heureuse d’avoir un tel appareil dans ma collection.

Crée pour faire revivre la création de films en argentique au XXIème siècle, le LomoKino est une caméra Lomography qui vous permet d’enregistrer de petits films sur n’importe quelle pellicule au format 35mm. Dirigez vous vers le Microsite, pour voir quelques films et pour commencer votre épopée dans la création de films dès aujourd’hui !

written by nadinadu on 2011-11-04 #gear #review #camera #movie #lomography #nadinadu #lomokino #lomokino-launch
translated by fredericdith

More Interesting Articles