LomoKino Stories - Diane Sagnier shoote un western au LomoKino

Lundi, 11h du matin. Avec Fred (qui travaille chez Lomography), nous avons commencé par lire le manuel d’utilisation du LomoKino dans un café près de son bureau. Il avait apporté plusieurs pellicules : négatives, diapo, avec différentes sensibilités. On voulait toutes les essayer ! Fred était d’accord pour m’aider à monter mon projet au LomoKino. Voici l’histoire de ce petit film !

Je voulais vraiment essayer les superpositions, et c’est par là que nous avons commencé. On a utilisé une boîte de bougies pour gâteaux d’anniversaires et on s’est enfermés dans les toilettes du bureau Lomography. On a shooté ces bougies allumées avec deux pellicules différentes (400ISO et 200ISO, avant de rembobiner les pellicules pour les retirer de l’appareil.

Plus tard dans la journée, nous avons retrouvé notre cowgirl près du Gallery Store de Franz Liszt. Avant ça, j’ai emmené nos deux pellicules exposées avec les bougies dans un labo photo. Ils ont pu retirer la pellicule de la cartouche pour que l’on puisse réutiliser ces pellicules, pour les superposer.

On s’est ensuite rendu sur une petite rue que j’avais repérée une semaine plus tôt. On a fixé l’appareil sur un trépied et réglé sur f/8, car on pensait qu’il faisait suffisament clair à ce moment là. Nous avons fait la même chose avec l’autre pellicule négative. On a foutu en l’air quelques pellicules, à cause de personnes qui entraient dans le champ ! Par ailleurs, le viseur est axé un peu plus haut que la lentille de l’appareil, je conseillerais donc de cadrer un peu plus pas, par rapport à ce que vous voyez dans le viseur.

Coulisses du tournage

Nous avons ensuite changé de lieu pour essayer les pellicules diapositives. Nous avons utilisé le trépied pour quelques scènes, et j’ai ensuite essayé de tenir l’appareil et de filmer en même temps : l’image est moins stable, mais une fois que vous êtes habitués à la rotation de la manivelle, l’ensemble est plus facile à stabiliser.

Nous avons fini par emmener nos pellicules au labo, en leur demandant bien de ne pas couper les bandes et de nous rendre les pellicules développées, ainsi que les images sur CD. Le jour d’après, Fred est allé chercher nos images, qui étaient scannées 4 par 4 (4 images sur une vue). Il les a ensuite découpées sous Photoshop et assemblées avec un logiciel de montage vidéo (je crois que c’était Adobe Premiere Pro). Il m’a envoyé les rushes et j’ai utilisé Adobe Premiere pour les assembler selon le scénario que j’avais prévu, et j’ai ajouté la bande son après.

Vendredi à 18h, j’étais comme si j’avais réinventé la création de films. Voilà mon film !

Crée pour faire revivre la création de films en argentique au XXIème siècle, le LomoKino est une caméra Lomography qui vous permet d’enregistrer de petits films sur n’importe quelle pellicule au format 35mm. Dirigez vous vers le Microsite, pour voir quelques films et pour commencer votre épopée dans la création de films dès aujourd’hui !

written by Diane Sagnier on 2011-11-03 #lifestyle #film #movie #cowgirl #western #diane #sagnier #lomokino #lomokino-launch
translated by fredericdith

More Interesting Articles