Have an account? Login | New to Lomography? Register | Lab | Current Site:

Lomochrome Purple : une pellicule pour l'avenir argentique

Les lomochromes Purple sont arrivées avec leur lot de nouvelles photographies, toutes plus créatives les unes que les autres. Cette pellicule fonctionne comme la Redscale XR50/200, elle a donc un rendu différent selon l'ISO auquel vous l'exposez. Je vous propose donc mes premières impressions sur cette nouvelle pellicule et ses possibilités.

Photo de jaybees80

Commençons par le commencement, nous avons été beaucoup dans cette communauté, à réclamer une reprise ou une réinvention de la Kodak Aerochrome . Dans un premier temps, nous pouvons remercier Lomography de nous avoir entendus.

La pellicule Aerochrome sera donc notre point de départ:

Cette pellicule au rendu si particulier et si spécifique, demandait des conditions de prises de vue, et l’addition de filtres de couleurs pour obtenir un rendu agréable. Pour ma part, j’ai testé ce film mais je suis resté assez dubitatif face à son rendu et ses conditions de fonctionnement.

Ce qui est séduisant dans ce film, c’est le fait de faire tourner la nature (qui rejette l’infrarouge) au rose et au rouge. Cependant, elle ne se prête pas à toutes les photos, ni à toutes les conditions. De plus, elle demande dextérité, apprentissage et maîtrise pour arriver au niveau de son célèbre dompteur Dean Bennici.

A l’inverse, la Lomochrome Purple, est innovante car elle est une amélioration de l’Aerochrome. Elle est plus simple d’utilisation, car elle ne nécessite pas de filtres particuliers, ni de conditions de prises de vue particulières, autre que la prise en compte de son ISO fluctuant de 100 à 400.

Mes premières prises de vue avec cette pellicule ont été faites à 400 ISO avec mon LCA+. Comme vous le voyez, le rendu est très violet. Elle porte donc bien son nom de Lomochrome Purple.
J’aurai aimé vous en montrer plus, cependant mon LCA+ a eu un problème de batterie durant cette séance, c’est donc pour cela que je n’ai que peu de photos à vous montrer.

Du point de vue du rendu, il est comme promis : la nature tourne au violet et s’agrémente d’autres couleurs pour proposer un rendu novateur. En effet, le rendu est différent de celui d’une Aerochrome et ceci était primordial.
Dans notre époque numérique, pour inventer un nouveau film et le faire perdurer, il faut que celui-ci soit créatif et encore jamais vu. Je crois que c’est ce qui a fait le succès et le retour du film sur lequel la Lomochrome est basée.

“La Double-Exposition”

Comme à l’habitude j’ai testé cette pellicule en double exposition avec le LCA+. Le rendu fut surprenant. Les couleurs n’étaient pas les mêmes et me proposaient une palette colorimétrique bien plus large qu’avec le premier shooting.
Il y a donc différentes gammes de violet et de roses, ainsi que de bleu dans cette Lomochrome Purple.

Le problème de la double exposition, est le phénomène de surexposition. Il me reste donc à tenter d’en réaliser dans d’autres conditions, et avec d’autres appareils.
Notons bien qu’à cette période de l’année, nous avons tous testé ce film avec des conditions de lumière très intense.

“Une esthétique différente”

Selon Michel Pastoureau dans son Dictionnaire des couleurs de notre temps, le violet est transgressif. Autrement dit, la Lomochrome Purple propose une transgression photographique.

En un sens, ce rendu violet est incomparable. Le numérique ne le propose pas, nous sommes les seuls à l’utiliser. Comme la Redscale à son époque de lancement, la Purple propose un rendu et une esthétique encore jamais vu.
Si nous revenons sur l’Aerochrome, ce film proposait en son temps les mêmes transgressions face à la photographie classique en noir et blanc qui régnait à l’époque, et face à son utilisation militaire en premier lieu.

A notre époque, le sens de cette nouvelle esthétique naissante est différente, elle impose notre travail photographique comme différent de la masse numérique, et différent de la photographie institutionnelle argentique (celles que nous trouvons dans les musées et galeries actuellement).

Vive la Lomochrome Naissante,
Vive les Films Créatifs,
Vive la Lomographie.

written by jaybees80

No comments yet, be the first

Read this article in another language

This is the original article written in: Français. It is also available in: Italiano & English.