This is your last chance to pre-order your Petzval Lens and get the special aperture plates included for free! With estimated delivery in August (or even sooner), don’t miss out on securing your picture perfect portrait lens!

Have an account? Login | New to Lomography? Register | Lab | Current Site:

Le grand livre de LC-A Chapitre 62: Interview avec le directeur générale de LOMO PLC Aleksandr Mikhailovich Aronov

Aleksandr Mikhailovich Aronov a fait partie de la LOMO PLC pendant plus de 30 ans. Il a travaillé pour l'entreprise comme manager et expert en finance avant d'être élu président du conseil d'administration. Il est maintenant le directeur général de LOMO PLC, il a écrit deux thèses de doctorat et quand il trouve le temps, il collectionne les livres.

Une interview avec le directeur général de LOMO PLC, à propos de l’entreprise, de son histoire, de la Lomographie, et du LOMO LC-A+.

Aleksandr Mikhailovich Aronov a fait partie de la LOMO PLC pendant plus de 30 ans. Il a travaillé pour l’entreprise comme manager et expert en finance avant d’être élu président du conseil d’administration. Il est maintenant le directeur général de LOMO PLC, il a écrit deux thèses de doctorat et quand il trouve le temps, il collectionne les livres.

Veuillez nous décrire l’entreprise LOMO PLC en quelques mots, c’est tout ce qui contredit la Lomographie.
Aujourd’hui, nous sommes complètement sortis du marché de la photographie, et seuls quelques petits secteurs de la production Lomographique restent à la LOMO PLC. Nous ne sommes pas en contact avec les consommateurs traditionnels et nous sommes retournés à notre champ d’activité originel: Les industries hi-tech et militaires.

mais est-ce que la LOMO PLC n’est pas née avec la production d’appareils photos, au départ?
Non, c’est faux. Avant la première guerre mondiale nous fabriquions des équipements optiques pour les militaires. La Russie avait besoin d’avoir sa propre ligne de production optique avant la guerre avec l’Allemagne, l’Autriche et la Hongrie, étant donné qu’auparavant toutes nos optiques venaient d’Allemagne. LOMO PLC a au départ uniquement été fondée pour la production militaire; et maintenant, presque 100 ans après ses débuts, elle retourne vers ce secteur. Nos concurrents dans le secteur des optiques hi-tech sont des marques comme Jena, Zeiss et Rodenstock. LOMO PLC a démarré comme concurrente de l’Allemagne et recommence aujourd’hui.

Est-ce que LOMO PLC a commencé à produire des appareils photo là aussi pour concurrencer l’Allemagne?
Oui, exactement. C’était en 1932. Aujourd’hui l’industrie photographique est plus électronique qu’optique; c’était une autre raison d’arrêter la production dans ce secteur.

Est-ce que vous croyez au futur des appareils et pellicules argentiques?
Je suis à peu près sûr que LOMO PLC ne retournera jamais dans le secteur des appareils photo, et certainement pas les argentiques. Bien sûr c’est dommage que ce soit fini. C’est pourquoi j’ai toujours fait de mon mieux pour encourager la Lomographic Society, pour qu’ils puissent continuer leur travail. Le projet LOMO LC-A+ est né comme ça [Aronov voulait envoyer les plans de construction en Chine]. De même, LOMO PLC propose que le Lomo Kompakt soit un jour entièrement produit en Chine, et peut-être même le Lubitel ou le Smena verront-ils de nouveau la lumière du jour. Techniquement, LOMO PLC est sortie de la production photographique, mais nous n’avons pas cessé d’adhérer à la Lomographic Society! Nous aimerions continuer à travailler en partenariat avec eux.

En ce qui concerne le LOMO LC-A+, en avez-vous déjà essayé un?
Je ne suis pas moi-même un expert en appareils photo. J’ai reçu un LOMO LCA+ et je l’ai donné à notre expert en vision nocturne, Aleksandr Khitrik, qui l’a beaucoup aimé. Honnêtement, il me plait beaucoup! Aujourd’hui, LOMO PLC essaie de se concentrer sur des secteurs dans lesquels les chinois ne sont pas encore aussi forts, comme la physique par exemple. La Russie a déclaré qu’elle voulait rejoindre le groupe des super-puissances, et que signifie super-puissance? L’armée, la marine, et la flotte aérienne. LOMO PLC peut être réellement fière des produits qu’elle a fabriqué pour ces disciplines. Mais les chinois fabriquent des appareils photo.

Donc que fait exactement LOMO PLC en termes de production militaire?
De l’équipement optique, bien sûr. Des systèmes optiques électroniques, les yeux et le cerveau des armes. Certains produits sont exportés, mais nous en fabriquons aussi qui ne sont pas vendus dans les autres pays. Les ventes et les commandes de LOMO PLC sont divisées en trois parties: à peu près un tiers de notre production va aux commandes passées à l’intérieur du pays, un tiers est exporté et un autre tiers consiste en biens de consommation vendus en Russie et ailleurs dans le monde.

Quels sont les évènements, les faits marquants et les succès de l’histoire de la LOMO PLC?
Une telle liste serait très subjective. La plupart de mes prédécesseurs auraient répondu que c’est le télescope dans le Caucase, mais je ne le pense pas. C’était bien sûr un projet remarquable, mais pas le plus important. Je dirais que le télescope pour les enregistrements et les observations spatiales, qui est déjà utilisé dans l’espace, comme plus important, ou le premier laser industriel que la Russie ait produit. Il serait aussi difficile de répondre à la question “qui est le meilleur acteur?” – pour chaque génération c’en est un différent. Le plus grand accomplissement de notre histoire est probablement que la LOMO PLC ait survécu au changement du capitalisme vers le socialisme, puis vers le capitalisme de nouveau. Je dirais que c’est le plus grand accomplissement de ces 15 dernières années.

Comment fonctionne la coopération avec la Lomographic Society depuis que vous êtes directeur général de LOMO PLC?
Bien sûr je connaissais la Lomographie avant de personnellement rencontrer les Lomographes. J’ai appris à connaître le LomoAmbassadeur Steffi à St Saint-Pétersbourg, à une époque où ces horribles articles à propose de la LOMO PLC paraissaient dans les journaux. J’ai lu que des “grand-mères” produisaient le LOMO LC-A+ dans des ateliers vétustes de Saint-Pétersbourg et j’étais vraiment en colère; Je ne pense pas ressembler à une grand-mère! Ensuite j’ai été invité par les grands présidents de la Lomo et Steffi à prendre le petit-déjeuner au Café Europa, et nos relations se sont améliorées. Toutes les pensées négatives que j’avais pu avoir auparavant au sujet de la Lomographie ont été balayées. Depuis, j’ai toujours et de toutes les manières possibles encouragé la Lomographie.

Mars 2007

Découvrez l’intégralité du livre ici

written by ungrumpy and translated by kamilou

No comments yet, be the first

Read this article in another language

The original version of this article is written in: English. It is also available in: Spanish & Deutsch.